Femmes et cité

Le « Marketing féminin » : gérer son image

Il existe souvent un décalage entre ce que nous pensons de nous-mêmes et l’image renvoyée aux autres.                      

Lorsqu’on a vécu dans un environnement difficile et masculin, cette réalité est accentuée dans les cas où nous n’avons pas été encouragées à amplifier notre aura de femme.

C’est alors pour pallier à cette situation qu’intervient la notion de « marketing féminin » : le marketing féminin est ce que je conçois comme le pouvoir de faire ressortir la femme en nous, afin que les autres la perçoivent.

Cette expression fait écho dans ce que les Américains performent si bien : le « Personal branding ». Faire son Personal branding, c’est contrôler son image. A cet effet, le self-marketing vise à agir sur la première image qu’ont les personnes de vous, sur la réputation qui vous précède.  

Dans cet article, l’utilisation de l’expression « marketing féminin » ne fait pas référence aux stratégies des publicitaires visant à produire des publicités ciblées pour les femmes.


« O femme ! étrange objet de joie et de supplice ! Mystérieux autel où, dans le sacrifice , On entend tour à tour blasphémer et prier ! » Alfred de Musset

« Elle flotte, elle hésite ; en un mot, elle est femme. » Jean-Racine, Athalie


 « T’es pas une fille, t’es le poto »

Image et marketing

«T’es pas une fille, t’es le poto », voici ce que m’a rétorqué un jour un ancien camarade. Il y a tant d’enseignements à tirer de cette remarque. A l’époque, j’avais du mal à faire ressortir ma féminité. Je ne pensais pas être ce que je (lui) reflétais. Si j’avais été la version la plus féminine de moi-même, il ne m’aurait certainement jamais fait cette remarque, même teintée d’humour, sinon la blague n’aurait pas eu de résonance. Ainsi, il ne me traitait non pas comme une amie, mais comme un « poto ».

Si on se penche sur mon personal branding de l’époque. J’étais rarement maquillée ; Quotidiennement en jean, que je troquais parfois avec des joggings ; accompagné de l’un de mes pull-overs favoris. Pour parfaire le tout, je m’exprimais exactement comme un « poto ». Difficile de lui en vouloir. Mon comportement de « garçon », et mon apparence masculine ne m’avaient pas t-ils valu cette remarque ?

Le « Marketing féminin » : prendre le contrôle de son image

Pour devenir féminine, il a fallu chercher qu’elle était ma vision de la féminité. En grandissant, j’ai compris qu’il existait autant de femmes que de manifestation de leurs auras. J’ai pris du recul sur l’image clichée véhiculée de la femme et de la beauté pour réussir à me construire et devenir celle que je voulais être.

Soyez la femme que vous voulez être, et celle-ci ne ressemblera à aucune autre. Le but n’est pas de vous imposer d’énièmes injonctions pour se conformer à une vision de la féminité. Mais lorsqu’on a manqué l’occasion de se découvrir en tant que femmes, développer des analyses et stratégies pour réussir à exprimer cette partie de nous est primordial.

Notre niveau confiance en soi, d’estime de soi et de féminité sont décelables dans l’image que nous renvoyons aux autres. Parfois, les autres vous font comprendre qui vous êtes. Et ce sont les mieux placés pour décrire l’image que nous renvoyons. Une grande part de notre être se reflète dans la perception des autres.

Se libérer du regard des autres ?

Certains rétorqueront la nécessité de travailler sur notre bien-être avant de s’occuper du regard d’autrui. L’un ne va pas sans l’autre, « L’homme est un animal social » disait Socrate. Il se trouve que la place que nous occupons en société nous importe. Nous cherchons à travailler sur notre image, et notre développement personnel pour changer le regard que la société porte sur nous. Il se trouve que si vous viviez sur une île, seule, vous n’en n’aurez que faire de travailler sur votre personnalité. C’est pour ces raisons qu’il reste important de travailler sur notre image. Et le marketing féminin n’est qu’une part du travail sur votre image.

Travailler sur sa féminité et son self-marketing, c’est faire en sorte que la forme reflète le fond. Dans une société où l’image que vous renvoyez est importante. Les autres vous jugent sur la forme, l’extérieur, car peu d’entre eux accèdent au fond. Le « marketing féminin » c’est le fond qui rejaillit sur la forme. Tirons parti de notre apparence pour évoluer dans cette société.


« Les Hommes, en général, jugent plus par leurs yeux que par leurs mains, tous étant à portée de voir, et peu de toucher. Tout le monde voit ce que vous paraissez ; peu connaissent à fond ce que vous êtes, et ce petit nombre n’osera point s’élever contre l’opinion de la majorité » Machiavel, Le Prince


Vous vous maquillez pour les autres

Le marketing féminin - Améliorer son image
Le marketing féminin – Améliorer son image

L’image que nous renvoyons ne peut pas être sans importance. Oui, nous sommes rarement maquillées pour rester chez nous car nous le faisons pour les autres. Même si, cela reste assez paradoxal en cette période où rien n’est plus tendance que le développement personnel. D’ailleurs, il y a quelques jours sur Instragram, j’ai fait un sondage où plus de la moitié de mes abonnés ont répondu que les femmes se maquillaient pour le regard des autres. Nous avons toutes consciences que nous nous apprêtons pour les autres.

Cela ne s’arrête pas là, vous vous apprêtez pour les autres afin d’en tirer des avantages personnels. Dans une société de l’image, entendre que notre apparence et le regard de nos semblables n’ont pas d’importances est utopique. Aujourd’hui, j’ai compris qu’on ne s’apprête pas pour le regard des gens, mais du bénéfice qu’on tire en gérant l’image que la société porte sur nous. Là est la nuance.

 «  T’as l’air négligé », « Tu devrais perdre du poids », « Tu n’es pas assez féminine », ces critiques ou remarques conduisent à nous faire complexer. Et pourtant, elles ne sont pas à prendre personnellement. Les gens vous jugent sur l’image que vous renvoyez, et il est très simple de changer cette image. D’ailleurs, voyez cela comme un cadeau. Des personnes vous offrent une ébauche de la manière dont la société vous perçoit, sans que vous leur demandiez.  Deux situations : l’image que vous reflétez vous convient, ne changez rien, que les critiques soit positives ou non. L’image que vous renvoyez ne vous plaît pas, travaillez sur votre branding, votre « marketing féminin ».

N’hésitez pas à poursuivre la discussion dans les commentaires. Dites nous si vous avez l’impression, ou non, que votre image reste importante dans cette société.

En savoir plus sur le magazine La Cité des femmes

1 commentaire

  1. […] Lire l’article précédent : gérer son image. […]

Laisser un commentaire